Campagne de prévention nautique de la FQCK

Fédération québécoise du canot et du cayak

Avec le support financier de Transports Canada

Bureau de la sécurité nautique
La campagne de prévention nautique « sur l’eau ça va de soi » vous rappelle que la sécurité est faite de gestes simples qui peuvent finalement sauver des vies. Tous les jours, nous faisons ce qui « va de soi », pour notre confort ou notre sécurité. C’est la même chose sur l’eau!
Découvrez 11 facteurs de risque et les moyens simples de les éviter.

Blessures

DESCRIPTION

Coupures, ampoules, foulure, entorse, tour de rein, mal de dos, chute, tendinites, etc. Vous faites des activités nautiques pour avoir du plaisir. Pourtant, chaque saison, des pratiquants se blessent et doivent diminuer ou arrêter temporairement leur activité. Même si le risque zéro n’existe pas, le maître mot est PRÉVENTION.

Gérez les risques à chaque niveau : le matériel, l’individu, le groupe.

Blessures

Du matériel adéquat et en bon état

• Un VFI non ajusté peut provoquer des irritations aux endroits de frottement, en plus de ne pas vous faire flotter adéquatement en cas de chavirement. Portez un vêtement sous votre VFI, il vous protégera des frottements. Par temps chaud, mouillez-le, il vous gardera au frais plus longtemps. Visionnez la capsule VFI!

• Un manche de pagaie en mauvais état provoquera rapidement des ampoules. Certains pratiquants aiment porter des gants, mais il faut surtout ne pas serrer la pagaie.

• Un rivet ou une vis mal ajustés peut présenter un bord tranchant. Faites une vérification avant le départ et corrigez immédiatement le problème.

• Des calages mal ajustés peuvent provoquer des crampes. Prenez le temps de faire les ajustements à terre si nécessaire.

• Une pagaie trop grande vous obligera à travailler en force, préférez une pale plus étroite, ou un manche moins long.

 

Protégez-vous!

La plupart des blessures se produisent entre le véhicule et la mise à l’eau, lors du transport ou de la manutention de l’embarcation.

• Pour enlever l’embarcation ou la mettre sur le toit d’un véhicule, faites-vous aider. Si vous devez habituellement fonctionner sans aide, sachez qu’il se vend des systèmes qui permettent de placer l’embarcation à la hauteur de la taille, puis de la lever sur le véhicule avec un système mécanique ou électrique. Il existe également des systèmes qui permettent de glisser une embarcation depuis l’arrière du véhicule.

• En tout temps, gardez le dos droit et lever la charge avec les cuisses.

• Pour transporter l’embarcation jusqu’à l’eau, il est plus facile et plus sûr de le faire à deux. En vous plaçant chacun à une pointe, mais du côté opposé, vous équilibrez ainsi les charges et chacun peut voir où il marche.

• Si vous êtes seul ou si le trajet et long, il existe des petits chariots pliables sur roue qui permettent un transport facile là où le terrain le permet.

• Ayez toujours des chaussures dans les pieds durant l’activité. Une bonne semelle vous protégera des roches pointues ou courantes, tout en offrant une bonne adhérence.

• Votre VFI offre aussi une bonne protection en cas de chute à terre, donc comme vous devez le transporter, autant le mettre sur vous.

• Le chemin de plus court pour se rendre à l’eau n’est pas toujours le meilleur!

• Attention à la berge qui est parfois glissante, notamment s’il y a eu récemment une baisse du niveau d’eau (décrue, marée basse).

Utilisez les bonnes techniques!

Le but premier de toute technique est de vous donner le maximum d’efficacité avec le minimum de risques de blessures. Que ce soit pour le transport, la mise à l’eau ou la propulsion, une technique adéquate va augmenter votre plaisir, retarder la fatigue et diminuer les risques de blessure.

• Que vous soyez débutant ou pratiquant régulier, suivez un cours.

• La Fédération québécoise du canot et du kayak offre des cours en canot,  kayak de mer et sauvetage en eau vive. Tous ces cours sont donnés par des enseignants accrédités.

• Vous pouvez faire votre choix par type de stage, date et région. Utilisez le moteur de recherche Trouvez une formation!

• Vous pouvez aussi prendre entente directement avec un enseignant FQCK pour un cours sur mesure ou un perfectionnement. Consultez la liste des enseignants accrédités.

• Les participants ayant complété avec succès tous les éléments d’un niveau obtiennent un brevet officiel, émis par la Fédération.

 

Voyagez en groupe

La pratique en groupe offre de nombreux avantages : plus de sécurité, plus de visibilité sur l’eau, entraide facile et rapide, répartition du matériel, possibilité d’essayer d’autres embarcations ou équipements, etc.

• Un minimum de trois embarcations vous assurera une plus grande sécurité.

• La prévention des accidents passe par l’identification des risques auxquels vous vous exposez. Tous les participants doivent connaître et accepter, avant le départ, les difficultés propres à la sortie et les mesures de sécurité à prendre.

• Désignez un chef de groupe compétent et respectez ses décisions. La discorde est la manière la plus sûre d’attirer les ennuis.

• Le groupe doit respecter les limites de son élément le plus faible.

• Donnez-vous une formation de progression, et utilisez le système «copain/copain» où un équipage est le premier responsable d’un autre.

• Restez à portée de voix en tout temps. En cas d’imprévu, communiquez au sifflet et à l’aide de la signalisation si nécessaire.

• Les équipements de sécurité (trousse de premiers soins, matériel de réparation, etc.) doivent être proportionnels à la taille du groupe.

• Voyez la capsule Dispersion du groupe et autres utilisateurs!